Les maladies apparentées

La maladie d’Alzheimer représente près des deux tiers des cas désignés par le terme « la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées ».

Si la maladie d’Alzheimer est de loin la plus courante, il en existe néanmoins plusieurs autres, qu’on appelle « maladies apparentées ».  

  • Démence vasculaire
    • La maladie vasculaire se développe à la suite d’affections qui touchent la circulation sanguine du cerveau comme dans le cas des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Les AVC ont pour effet d’endommager des cellules du cerveau, ce qui peut parfois entraîner des symptômes similaires à ceux observés dans la maladie d’Alzheimer. La maladie vasculaire compte pour environ 15% des cas, mais les facteurs de risque vasculaire (comme l'hypertension) jouent un rôle dans plusieurs cas de maladie d’Alzheimer également. Les symptômes cognitifs typiques de cette maladie sont les perturbations des fonctions exécutives telles que la motivation, la planification, la prise de décision et l'organisation du comportement.  
  • Démence fronto temporale
    • La maladie fronto temporale est un terme générique désignant un groupe de troubles rares qui touchent principalement les lobes frontal et temporal du cerveau. Elle apparaît à un plus jeune âge que la maladie d’Alzheimer. Les premiers signes se distinguent par une modification de la personnalité et du comportement comme un dérèglement du comportement social, une désinhibition et indifférence émotionnelle. Un autre type de problème peut survenir: une difficulté importante du langage, qu’on appelle aphasie primaire progressive. Contrairement à la maladie d'Alzheimer, l'amnésie n'apparaît qu'au second plan. Cette maladie était anciennement connue sous le nom de « maladie de Pick ».
  • Démence à corps de Lewy 
    • La démence à corps de Lewy ou associée à la maladie de Parkinson se caractérise par des dépôts anormaux d'une protéine appelée alpha-synucléine à l'intérieur des cellules du cerveau. Ces dépôts sont appelés des corps de Lewy du nom du chercheur qui a été le premier à les décrire. Le mécanisme à l'origine de ces corps de Lewy est mal connu. Cette maladie se manifeste par des troubles cognitifs et des hallucinations visuelles qui peuvent être accompagnés de symptômes parkinsoniens (démarche lente, petits pas, tremblements, etc.). La maladie évolue parfois plus rapidement que la maladie d'Alzheimer et elle est caractérisée par une fluctuation dans son évolution. La maladie peut aussi commencer par une maladie de Parkinson et les manifestations associées chevauchent considérablement celles observées dans la démence à corps de Lewy.