Une des questions que je me faisais souvent poser quand j'étais enceinte : est-ce que tu vas allaiter? « Je le souhaite fort, pourvu que ça fonctionne », voilà je que je répondais.

Ça a fonctionné avec le soutien de bien des gens : le personnel de l'hôpital à la suite de l'accouchement, mon médecin et bien entendu mon conjoint.

J'ai aussi eu un soutien inattendu de la part de mes chats. À presque tous les boires, j'en avais un près de moi qui ronronnait. Cette simple présence en plus de ma fille qui semblait si satisfaite de mon lait ont rendu les moments difficiles beaucoup plus faciles!


Retour