Mon histoire d’allaitement débute dès la 20e semaine de grossesse lorsque nous apprenons à l’échographie que bébé a une malformation au niveau de sa bouche, une fente labio-palatine, qui l’empêchera d’avoir une succion et qui rendra l’allaitement impossible. Le deuil de l’allaitement ne fut pas facile à faire, mais bien décidée à donner du lait maternel, je commence à tirer mon colostrum à 37 semaines de grossesse pour en apporter plus de 400 ml à la maternité afin de pouvoir nourrir bébé dès la naissance.

Une belle surprise nous attendait. La fente se limitait à la lèvre et la gencive, et le palais n’étant pas atteint, bébé réussit à s’accrocher au sein contre toute attente. Par contre, puisque la succion est faible et non hermétique à cause de la lèvre, bébé chute dans les courbes de croissance. De plus, nous avons dû développer des positions qui rendaient possible l’allaitement vu la situation. Tout a été essayé pour rendre la prise de poids de bébé plus facile : compressions du sein, produits pour augmenter la production de lait, rencontres avec des spécialistes, lait donné en complément par diverses méthodes…

Malgré les difficultés, bébé est maintenant rendu à 5 mois et est toujours allaité.


Retour