Quelle aventure! Les premières heures, les premières journées peuvent être pénibles. La fatigue de maman, bébé qui a eu besoin de forceps pour son arrivée au monde, l'hypoglycémie des premiers boires... ouf ! Ça donne le goût de tout abandonner. Mais on veut tellement tout donner à ce petit être, donner le meilleur de nous-mêmes, qu'on se donne une heure de plus, une journée de plus, au cas où.

Puis, vient ce moment où une infirmière qui a allaité cinq enfants entre dans ta chambre et te prend sous son aile. Techniques, tire-lait électrique pour désengorger, crème Newman pour mamelons gercés... voilà ce qu'il fallait. Ensuite, on reprend espoir, on continue de demander de l'aide et, après quelques jours, l'allaitement n'est plus un calvaire, mais bien un beau moment où l'on crée le plus beau des liens...


Retour