Premier enfant. Je voulais allaiter, mais je savais aussi qu'il y aurait des défis. Mais j'y tenais.

Après un accouchement par césarienne, je ne produisais pas encore de lait. Donc, mettre le bébé au sein aux 3 heures et lui donner du lait "maternisé" par gobelet par la suite. Et entre les boires, stimuler sa production avec un tire-lait. Il ne reste pas beaucoup de temps pour se reposer! Plusieurs (incluant mon chum!) me conseillaient de laisser tomber l'allaitement. Mais moi je savais que c'était une question de temps!

Après quelques semaines, comment savoir si je produisais assez de lait avec un bébé de petit poids qui s'endort au sein? On essaie d'allaiter exclusivement avec un suivi serré du poids, ouf! c'est stressant ça! Youpi! Elle prend assez de poids! Par la suite, tout est allé en s'améliorant : prise au sein, temps d'allaitement, etc.

Que je suis heureuse d'avoir tenu tête au défi! C'est tellement simple, disponible en tout temps, n'importe où! Et pas seulement pour nourrir, mais rassurer, endormir et calmer aussi. Oui, on se pose beaucoup de questions sur la quantité bue, est-ce assez? A- t-il encore faim? Mais sachez que les parents qui nourrissent au biberon s'en posent tout autant. Je me sens choyée d'avoir cette possibilité.


Retour