Nous nous sommes rencontrés un matin froid de janvier, lui bébé, et moi mère.

Toute maladroite de mes mains, je tentais de diriger mon bébé au sein. Lui, bien habile de sa bouche, l'a pris sans se poser de question! Deux jours plus tard… nouvelle physionomie oblige, il a fallu réapprendre. Alors que mon garçon et moi commencions à ne plus trop savoir quoi faire de ses deux gros seins-là, ma sage-femme est arrivée chez moi. Quand le timing est parfait! Détente et sandwich : c'étaient les clés… pour 4 ans d'allaitement!

Vers ses deux ans, enceinte, alors que le lait commençait à diminuer, son premier petit frère est né. Et en plus, il amenait avec lui une belle quantité à partager! Du bonheur pour tous! Enceinte du troisième, j'ai eu besoin d'une pause, mon plus vieux ne tétait plus, et mon deuxième, alors vers ses 2 ans et demi, commençait tranquillement à délaisser le sein. Ça s'est arrêté dans une grande simplicité. Et après ce doux répit, c'était reparti avec le 3e de la famille, qui aujourd'hui, du haut de ses 3 ans, demande occasionnellement de téter même s'il n'y a plus de lait.


Retour