L’allaitement, un geste si naturel qui fut si insécurisant pour la maman inexpérimentée que j’étais. Il était clair pour moi que je voulais nourrir mon enfant ainsi.

Dès ses premières minutes de vie, ma fille tétait très bien. Malgré tout, les questions ont commencé… Allais-je avoir ma montée de lait? Comment savoir si elle buvait suffisamment? Ses reflux étaient-ils causés par mon alimentation? Une mastite… « quessé ça »?

Je me suis mise à participer aux rencontres de Nourri-Source de Granby. Ma fille refusait catégoriquement le biberon et était championne des « tétées réconfort » qui duraient des heures. Avec détermination, je poursuivais l’allaitement. À 5 mois, mon sein droit diminue drastiquement sa production de lait. Croyant que le sevrage approche, je profite de ce que je crois être les derniers moments de mon allaitement. Aujourd’hui, Rose est âgée d’un an et demi et j’allaite encore (uniquement du sein gauche!). Elle n’a jamais voulu boire d’autre lait que celui de sa maman. Qui l’eut cru?

Courage à toutes les nouvelles mamans qui débutent dans cette belle aventure que l’allaitement. Faites-vous confiance, le corps est si bien conçu.


Retour