À sa naissance, ma fille, née à 40 semaines pile d'un accouchement qui a duré 38 heures, ne voulait rien savoir du sein ni de la bouteille. Je désirais allaiter, donc nous l'avons nourrie avec un tube et une seringue collés sur notre doigt les trois jours que nous avons été à l'hôpital.

Mon médecin m'avait bien rassurée en me disant qu’elle avait eu un bébé comme le mien et que c'était celui qu’elle avait finalement allaité le plus longtemps. Ce n’est qu’au retour à la maison, la quatrième journée, que, tout bonnement, comme si de rien était, l'infirmière a mis mon bébé à mon sein! J'en pleurais de joie et de bonheur.

À partir de ce moment magique, nous avons vécu une longue histoire semée d'amour, de courage et de force. Il s’est avéré que ma fille avait un frein de langue trop court que nous avons fait couper, puis une intolérance aux protéines bovines et soya. J’ai fait tellement d'efforts pour apprendre et suivre un régime strict. Nous avions un lien très fort et encore aujourd'hui un lien spécial nous unis.

Finalement, mon médecin avait bien raison et je lui en suis reconnaissante d'avoir cru en nous et de m'avoir encouragée, car j’ai pu l'allaiter pendant 2 ans.

 

À sa naissance, ma fille, née à 40 semaines pile d'un  accouchement qui a duré 38 h, ne voulait rien savoir du sein ni de la bouteille. Je désirais allaiter, donc nous l'avons nourrie avec un tube et une seringue collés sur notre doigt les trois jours que nous avons été à l'hôpital.

Mon médecin m'avait bien rassurée en me disant qu’elle avait eu un bébé comme le mien et que c'était celui qu’elle avait finalement allaité le plus longtemps. Ce n’est qu’au retour à la maison, la quatrième journée,  que, tout bonnement, comme si de rien était, l'infirmière a mis mon bébé à mon sein! J'en pleurais de joie et de bonheur.

À partir de ce moment magique, nous avons vécu une longue histoire semée d'amour, de courage et de force. Il s’est avéré que ma fille avait un frein de langue trop court que nous avons fait couper, puis une intolérance aux protéines bovines et soya. J’ai fait tellement d'efforts pour apprendre et suivre un régime strict. Nous avions un lien très fort et encore aujourd'hui un lien spécial nous unis.

Finalement, mon médecin avait bien raison et je lui en suis reconnaissante d'avoir cru en nous et de m'avoir encouragée, car j’ai pu l'allaiter pendant 2 ans. 


Retour