J’allaite, mais ça ne se passe pas comme je le voudrais

Bien que toutes les femmes ne rencontrent pas des problèmes dans leur allaitement, certaines peuvent vivre un passage plus difficile au début de l’allaitement. 

Lorsqu’il y a des difficultés d’allaitement, on constate qu’elles peuvent affecter la confiance de la mère et remettre l’allaitement en question. Toutefois, la plupart des difficultés d'allaitement, si elles sont bien évaluées, que la mère est accompagnée et soignée, ont de bonnes chances d'être résolues ou guéries, et que tout rentre dans l’ordre. 

  • Difficultés
    • Il est bon de pouvoir en parler avec une personne de confiance qui saura vous écouter. Chaque histoire de naissance et d’allaitement est unique. Ne restez pas seule avec un questionnement ou avec une difficulté. Entourez-vous de personnes qui peuvent vous aider. Le soutien peut venir de votre famille, de vos amis, des professionnels de la santé, des bénévoles des organismes communautaires… N’hésitez pas à le demander! Toutes les formes d’aide (pratique, soutien moral, aide spécialisée) peuvent contribuer à rendre votre expérience positive.


      Vous trouverez dans cette section les deux problèmes les plus fréquents lors des premiers jours : la sensibilité et la douleur aux mamelons et l'engorgement. Toutefois, si vous essayez de corriger une difficulté d’allaitement sans succès, n’hésitez pas à demander l'aide d'une personne-ressource en allaitement.

  • Douleur
    • Pendant la première semaine après la naissance, une sensibilité aux mamelons peut survenir en début de tétée. La tétée ne devrait pas causer de douleur.

      La cause la plus fréquente de douleur aux mamelons est une prise du sein non adéquate. 

      Que faire?

      • Améliorer la prise du sein pour qu’elle ressemble à l’image ci-dessous. 



      • Commencer la tétée par le sein le moins sensible ou encore varier les positions d’allaitement. Visionnez la vidéo Les positions d'allaitement.
      • Utilisez un analgésique comme acétaminophène (ex. : Atasol®, Tylenol®)
      • Dès que la cause est corrigée, la douleur diminuera rapidement. Par contre, si la douleur persiste ou s’il y a des gerçures, n’hésitez pas à demander de l’aide.
  • Engorgement
    • La montée laiteuse est une étape normale de l’allaitement. Elle se produit entre 2 à 5 jours après la naissance et dure généralement 24 et 48 heures. Certaines mères peuvent ressentir de l’inconfort durant cette période, mais si vos seins sont lourds, tendus, douloureux, il s’agit d’un engorgement. Selon la sévérité des symptômes, il peut être plus ou moins important.

      Que faire?

      • Allaiter fréquemment jour et nuit.
      • S’assurer que les tétées soient efficaces. Visionnez la vidéo La préhension.
      • Avant la tétée, exprimer assez de lait pour que l’aréole soient moins dure si bébé a du mal à prendre le sein.
      • Après la tétée, si besoin, exprimer du lait juste assez pour être confortable.
      • Entre les tétées, appliquer du froid, pendant 10 minutes pour aider à diminuer l’enflure et la douleur.
      • Au besoin, prendre de l’acétaminophène (ex. : Atasol ou Tylenol) ou l’ibuprofène (ex. : Advil, Motrim) pour diminuer la douleur. C’est sans danger pour bébé.


Nourrisson endormi, engorgement, exprimer le lait à la main : visionnez la vidéo visionnez la vidéo Que faire lorsque pour des trucs en cas de difficultés.

Vous avez en main le livre Mieux vivre avec notre enfant édition 2017?

Consultez la section Difficultés d’allaitement et solutions aux pages p. 412 à 439. 

 

Retour à la page d'accueil


Retour