Conseils pratiques pour allaiter

Durant la grossesse, les seins changent et se préparent naturellement à l’allaitement.  Cependant, allaiter est un geste qui n’est pas inné;  allaiter demande un apprentissage.

 

Pour vous aider à commencer l’allaitement, voici quelques trucs utiles à savoir :  

  • Astuces favorisant l'allaitement
    • Pour bien stimuler votre production de lait et pour que votre bébé apprenne à téter au sein et puisse bénéficier de l’allaitement exclusif, voici quelques astuces :

      • S’informer sur l’allaitement avant la naissance du bébé
      • Être en contact peau à peau avec le bébé dès la naissance : cela le rassure, éveille ses sens et facilite une première tétée
      • Offrir le sein dès que bébé commence à le chercher, idéalement dans la première heure : cela favorise les débuts de l’allaitement
      • Apprendre à reconnaître les signes d’éveil et les signes démontrant que le bébé est prêt à téter

      Visionnez la vidéo sur les signes démontrant que le bébé est prêt à téter (signes de faim)

      • Allaiter à la demande : des tétées fréquentes stimulent la production de lait, nourrissent bébé au bon moment et le rassurent. Allaiter à la demande représente 8 tétées et plus par 24 heures.
      • Cohabiter jour et nuit avec bébé. Tenir bébé près de soi permet de faire connaissance et de répondre rapidement à ses besoins.
      • S’assurer que bébé a une prise du sein adéquate et une succion efficace. Cela lui permet de boire suffisamment et d’être sans douleur pour maman. Visionnez la vidéo La préhension.
      • Éviter de donner une suce ou un biberon à bébé avant que l’allaitement soit bien établi (les quatre à six premières semaines). Cela peut diminuer le nombre de tétées efficaces et la production de lait, car les signes d’éveil du bébé et les signes démontrant qu’il est prêt à téter ne sont pas respectés.
      • Éviter de nourrir un bébé allaité avec des préparations commerciales pour nourrissons de façon occasionnelle ou régulière, car cela peut diminuer la production de lait puisque la stimulation des seins est moins grande, affecter la confiance de la mère en sa capacité d’allaiter son bébé, entraîner un sevrage prématuré du bébé ou diminuer les bienfaits de l’allaitement exclusif sur la santé du bébé (baisse de l’absorption du fer, modification de la flore intestinale, etc.).
      • Allaiter exclusivement (ne pas donner un autre lait ou des aliments avant six mois)  favorise une bonne production de lait et bébé profite mieux de tous les bienfaits du lait maternel.
      • Durant la grossesse, se créer un réseau de soutien et éviter l’isolement. Le soutien du conjoint, d’une personne proche ou d’un organisme de soutien facilite souvent les choses. Comme le dit un proverbe africain, ça prend tout un village pour élever un enfant. Comme parents, n’hésitez pas à demander de l’aide. 
      • Faites-vous confiance! Apprenez à découvrir bébé et expérimentez le plaisir d’être maman!

  • Contact peau à peau
    • Le contact peau à peau signifie que le bébé est placé sur le ventre, directement sur la poitrine de maman dès la naissance. Il est nu, on le couvre d’une couverture chaude et parfois d’un petit bonnet.

      Durant les premières semaines et durant les premiers jours, le contact peau à peau est encouragé autant avec maman qu’avec papa.

      Le contact peau à peau facilite l’adaptation de bébé à la vie en dehors du ventre de sa mère et contribue au lien d’attachement.

      Avantages pour le bébé

      • Aide le bébé à maintenir sa chaleur et son énergie
      • Rassure le bébé
      • Favorise l’allaitement, au moment où le bébé est prêt à téter
      • Calme le bébé, diminue ses pleurs
      • Favorise les interactions avec les parents

      Avantages pour les parents

      • Aide les parents à découvrir le comportement et le tempérament de leur bébé
      • Permet de répondre aux besoins du bébé plus rapidement
      • Permet de mieux voir les signes d’éveil du bébé et les signes démontrant qu’il est prêt à téter 

      Visionnez la vidéo sur les signes démontrant que le bébé est prêt à téter (signes de faim)

  • Expression manuelle du lait 
    • L’expression manuelle du lait  (avec les mains) est une technique précieuse à connaître pour les mamans qui allaitent. Elle peut être pratiquée en tous lieux et en tout temps. Elle ne requiert pas l’achat d’équipement ou de matériel. C’est gratuit et peut être utile en différentes circonstances, telles que :

      • Pour exprimer du colostrum ou du lait en début de tétée afin d’encourager le bébé à téter
      • Pour soulager les seins en cas d’engorgement (seins trop pleins)
      • Pour faire une réserve de lait en cas de sorties
      • Pour ajouter le lait exprimé aux céréales

      Exprimer manuellement du lait est un geste simple, mais qui demande un peu de pratique pour se sentir à l’aise et que cela soit efficace.

      Comment faire?

      Visionnez la vidéo sur l'expression manuelle du lait 

    • Bon à savoir!

      Exprimer du colostrum peut être utile particulièrement durant les premiers jours (principalement, la première journée) quand bébé est trop endormi. Vous pouvez en déposer sur les lèvres du bébé (comme si vous lui mettiez du rouge à lèvre) pour le stimuler à se réveiller ou encore pour l’encourager à téter au sein.

      Le colostrum est le lait des premiers jours. Il est épais et souvent de couleur jaunâtre. Il est très riche en protéines, vitamines, minéraux et en anticorps.

      N’hésitez pas à demander au personnel de l’hôpital, à votre sage-femme ou à une infirmière de vous l’enseigner.

    • Vous avez en main le livre Mieux vivre avec notre enfant édition 2017? Rendez-vous aux pages 396 à 399.
  • Tire-lait
    • Un tire-lait, est-ce nécessaire?

      L’achat d’un tire-lait n’est pas toujours nécessaire. Plusieurs femmes désirent cependant en avoir un, surtout si elles envisagent d’exprimer du lait régulièrement. Pour trouver le tire-lait qui convient à votre situation, informez-vous auprès d’une personne formée en allaitement.

      Pour savoir quel tire-lait choisir, consultez le guide Mieux vivre avec notre enfant, édition 2017, aux pages 400 à 405.